Accueil > Les Pros du 3ème type > PENSER ET AGIR LA PUISSANCE EN FRANCE, EN EUROPE ET DANS L’INTERNATION au (...)

PENSER ET AGIR LA PUISSANCE EN FRANCE, EN EUROPE ET DANS L’INTERNATION au XXIè siècle

avec Frédéric Lordon, Geert Lovink et Paul Jorion

3 mai 2016, par Gwenaëla Caprani

Journée organisée par Ars Industrialis

Dans la suite des séances précédentes, qui furent consacrées :

  • le 17 octobre 2015 à L’Europe que nous voulons,
  • puis, le 30 janvier 2016, à L’économie des communs et la nouvelle puissance publique,

et dans le cadre du programme de recherche contributive engagée avec Ars Industrialis, Plaine Commune, l’Institut de recherche et d’innovation et la Maison des sciences de l’homme Paris Nord.

Programme de la journée du 21 mai 2016

  • La journée du 21 mai commencera par une discussion entre Frédéric Lordon et Bernard Stiegler, qui, après une introduction générale sur les enjeux de la journée, lui adressera les questions que lui a inspiré la lecture de "Imperium. Structures et affects des corps politiques" (La Fabrique), ainsi qu’à Paolo Vignola (qui sera présent), et à travers lesquelles sera décliné le thème suivant :

Lire Spinoza à l’époque de la Nuit Debout
Verticalité, horizontalité, imperium et ingenium au XXIè siècle

  • En début d’après-midi, le débat se poursuivra avec une conférence au cours de laquelle Geert Lovink présentera ses travaux les plus récents sur

L’idéologie des médias sociaux et le concept althussérien d’appareil idéologique d’Etat, revisité à la lumière des réalités du XXIè siècle.

  • Enfin conclusion de la journée avec Paul Jorion, avec qui nous reviendrons sur les enjeux de

L’automatisation, l’intelligence artificielle et l’économie au XXIè siècle

  • Une discussion générale s’engagera à 16 heures et les travaux seront clos à 17 heures.
10 heures Frédéric Lordon
13 heures 30 Geert Lovink
15 heures Paul Jorion
16 heures discussion générale

Depuis son origine, Ars Industrialis plaide pour une nouvelle puissance publique - et pose que celle-ci devra être aussi, en France, européenne, mais dans une Europe repensée depuis le concept d’internation tel que le formula Marcel Mauss en 1920 (cf. La nation, PUF).

On ne saurait penser une puissance publique sans penser la puissance en tant que telle, et on ne saurait penser la puissance au XXIè siècle sans passer par Spinoza - qui passe lui-même par Aristote, dont le concept de puissance inspire sans doute aussi Simondon, le penseur du préindividuel et de l’individuation.

La puissance devient privée et technologique au cours du XIXè siècle, et, jusqu’à nos jours, ne cesse de se transformer : cette puissance se nomme alors le capitalisme, dont l’organisation économique aussi bien qu’épistémique est constituée par les technologies du calcul et à travers ce que nous appelons le processus de grammatisation en tant que processus de discrétisation - c’est à dire d’abstraction. Ces thèmes sont actuellement explorés dans le cadre de pharmakon.fr.

C’est depuis ces perspectives très générales que Ars Industrialis a invité Frédéric Lordon, Geert Lovink et Paul Jorion le 21 mai 2016.

S’inscrire ici : COMPLET
pour participer à la journée, le nombre des places étant limité à 80.

Pour les membres d’Ars Industrialis, à jour de leurs cotisations, l’assemblée générale de l’association, se tiendra à l’heure du déjeuner.

Répondre à cet article